Vegas

Découverte en 1829 par un Mexicain, la ville de Las Vegas est restée pendant de longues années un simple lieu-dit alimenté par des sources jaillissant au milieu du désert. Elle fut alors baptisée Las Vegas sous l’influence des Espagnols, ce qui veut dire « Les Prairies ». A l’époque, ce lieu-dit était alors une étape où l’on se rafraîchissait grâce à ses sources, sur la route reliant Los Angeles à Salt Lake City. En 1855, des fermiers mormons y installent leur communauté. Ils tentèrent sans succès de créer un nouvel état indépendant qu’ils appellent alors « Deseret ». Les mormons abandonnent ensuite la ville qui sera reprise dès 1864 par l’armée pour y construire le fort Baker. Jusqu’au début du XXe siècle, la région vit uniquement de l’élevage. En 1905, la ligne de chemin de fer reliant les deux grandes villes américaines, ouvre une escale à Las Vegas. Dorénavant les voyageurs s’y arrêtent, les prairies sont vendues en lots et attirent de nombreux investisseurs. La ville de Las Vegas est officiellement créée en 1911 et devient, avec le temps, une étape incontournable entre Albuquerque et Los Angeles. Il faut attendre 1935 et la naissance d’un barrage sur le Colorado, le barrage de Hoover, pour attirer les ouvriers qui découvrent les parties clandestines de jeux dans leur moment de repos. C’est au cours de la Seconde Guerre mondiale qu’une base militaire installe ses quartiers dans le nord de la ville. Dès 1941, une chaine d’hôtels s’installe sur la route 91. Machines à sous, tables de jeux et autres salles de poker se développent. Les grands noms du show-business viennent pour travailler, se produire mais aussi se détendre, et le public leur emboîte le pas. Les casinos se construisent par dizaines et offrent des spectacles de toutes sortes. Les touristes sont de plus en plus nombreux. Le développement de la ville à partir des années 50 est impressionnant. La ville voit des hôtels, des restaurants et des casinos se répandre le long du Strip, boulevard devenu célèbre par sa densité de complexes hôteliers. Pourtant à la fin des années 80, Las Vegas traine une mauvaise réputation. L’ouverture des casinos a attiré l’argent sale et la mafia y a trouvé le moyen de blanchir son argent par le biais des casinos. Surnommée Sin city (« ville du péché »), on y trouve des réseaux de prostitution et des trafiquants en tous genres. Il faut attendre 1989 pour voir une nouvelle politique de la ville se développer et des hôtels plus familiaux apparaître. Devenue la plus grande ville hôtelière au monde, Las Vegas vit du tourisme, avec près de 38 millions de visiteurs par an. Ville de spectacle, de jeux, de shopping, Las Vegas est démesurée. Proposant des parcs d’attractions et des spectacles grand public, les familles ont redynamisé la ville. C’est l’hôtel Mirage qui fut le premier à révolutionner la ville. Depuis, la croissance de Las Vegas ne cesse d’augmenter d’année en année, voyant les activités touristiques se développer allant jusqu’à devenir une des villes les plus attrayantes des Etats-Unis.

GEOGRAPHIE

Vegas

CLIMAT

Vegas

ECONOMIE

Vegas

ACCES

Vegas

CINEMA / TV

Vegas

SPECTACLES

Vegas

RESTAURANTS

Vegas

HOTELS

Vegas

CASINOS

Vegas